Glossaire vidéo

Définitions par Dirk-Pitt, Lauden, KadicK et les autres.

Modérateur: Modérateurs

Glossaire vidéo

Messagepar lauden » Dim 29 Avr, 2007 19:04

Glossaire des termes utilisés en Vidéo Numérique

410 définitions


0 - 9
1.0 - 1.33 - 1,85:1 - 1/2 D1 - 1080i - 1080p - 16/9 - 16CIF - 2-2 pulldown - 2-3 pulldown - 2.0 - 2,35:1 - 2/3 D1 - 3-2 pulldown - 4/3 - 4:1:1 - 4:2:0 - 4:2:2 - 4:4:4 - 480i - 4C - 4CIF - 5.1 - 525/60 - 6.1 - 625/50 - 7.1 - 720i - 720p - 8/16 modulation - 9CIF

A
A/V - AAC - AACplus ou AAC+ - AACS - ABR - AC3 - Academy flat - Accélération matérielle - ACL - Acutance - ADC - ADPCM - AE - AES/EBU - Affichage entrelacé - Affichage progressif - Aliasing - Aliasing audio - Aliasing temporel - AMR - Analogique - Anamorphic - Anamorphic scope - Angle - Antialiasing - AOB - APL - Appolito - Artefact - ASF - Aspect de l'image - Aspect ratio - Authoring - Autocrop - AVC - AVCHD - AVI - Avisynth - AVS

B
Balance des blancs - Balayage - Batch - BD - BD+ - BDA - BD-25 - BD-50 - BD-J - BD-R - BD-R LTH - BD-RE - BD-ROM - B-frame - Bidirectional encoding - BIT - Bitrate - BivX - Blu-ray - Book X (A,B,C,D,E) - Boost - Bruit - BUP

C
CBR - Chroma - Chrominance - Chunk - CIF - Cinémascope - Cinépack - Clipping - Close caption - Codage Huffman - Codec - Composante - Composite - Compressibilité - Compression - Container - Contraste - Couleurs illégales - CPRM - Crénelage - Crop - Cross colour - CSS - CYMK

D
D1 - D2 - D2V - DAC - DAO - DCDI - DCT - DD+ - Débit - Décibel - Décompression - Deinterlacing bob - Deinterlacing weave - Délai audio - Delta frame - Démultiplexer - Demuxer - Désentrelacement - Désynchroniser - Dézoner - Diaphonie - Digital vidéo - Directshow - DivX - Dolby - Dolby A - Dolby digital - Dolby digital plus - Dolby E - Dolby Prologic - Dolby S - Dolby SR - Dolby SR-D - Downmix - DPCM - DRF - DSP - DTS - DTS-ES - DTS-HD - DTS HD High Res - DTS Master Audio - DTV - DV - DVD - DVI - DVP - Dye - Dynamique

E - F
E/S - Echantillonnage - EFM - EFM+ - Encodage - Encoder - Entrelacement - EVD - Feathering - Fichier LOG - Firewire - FourCC - FPS - Frame - Frame Serveur - Framerate - Fréquence - FRExt - Full D1 - Full HD

G - H
Gain - Gain shift - Gamma - Générique - GMC - GOP - Grain - Gui - H.264 - HD ready - HD-15 - HD-30 - HDCP - HD-DVD - HDMI - HDMV - HDTV - HE AAC - Hertz - HTPC - HVD

I
I/L - I/O - ICT - iDCT - IEEEE-1394 - IFO - I-frame - I-MLSE - iHD - I-Link - Image-clé - Indice de qualité - Interlacing ratio - Interleaving - Inverse telecine - IVTC

J - K
Jewel case - Jitter - Joliet - JVT - keyframe - KVCD

L
Layer break - LBA - LBR - LCD - LDTV - Lead in - Lead out - Letterbox - LFE - Lossless - Lossly - LPCM - LST - Luma - Luminance - Luminosité

M
M2V - M2TS - Macrobloc - Macrovision - Main level - Main profil - Matroska - MESECAM - MJPEG - MKV - MLP - MMCD - Mode VR - Mosquito noise - Motion blocking - Motion Compensation - MOV - MP@HL - MP@ML - MP2 - MP3 - MP3 pro - MPAA - MPEG - Multicanal - Multipass - Multiplexer - Multizone - Muse - Muxer

N - O
NICAM - Normaliser - NTSC - Octet - OGG - OGG theora - OGG Vorbis - OGM - Open caption - Overburning - Overhead - Overlay

P
PAL - PAL B - PAL D,G,H,I - PAL M - PAL N - Pan & Scan - Parametric Stereo - Passe - PCM - PCHC - Peritel - P-frame - PGC - PIP - Pit - Pixel - Pixel PC - Pixel TV - Post-process - Pre-process - Preset - Producer - Profil d'encodage - Profil gamma - Program Chain - PSNR - PTS

Q - R
QCIF - Quantification - Quantizer - Quarter pel - Quicktime - Quilting - RA10 - Ratio H/L - Ratio qualité - Raw vidéo - RCE - Real alternative - Real audio - Real vidéo - Resize - Résolution - RGB - Rip - Ripper - RMVB - ROM Mark - RPC-1 - RPC-2 - RSDL - RVB - RVx

S
Saturation - SBR - SCART - Scalabilité - Script - SDDS - SDTV - Seamless branching - SECAM - SIF - SMPTE - Snap - SNR - Sous-échantillonnage - Sous-titres forcés - Sous-titres secondaires - Split - SQCIF - SSA - SSIM - Stream - Surround - SVC - SVCD - S-vidéo - Synchroniser

T - U
Taille image - TAO - Tearing - Telecine - TFT - THX - THX select - THX utra - Time stretching - TOC - Trame - True HD - UDF - UHDV - Upscaler - Upscaling

V
VBR - VC-1 - VCD - VF - VFW - VLC - VO - VOB - Vobsub - VOST - VP6 - VP7 - VR - VTS

W - X - Y - Z
WAV - WG x (1 à 10) - Wide screen - Wizard - WM9 - WMA - WTV - x264 - XLR - XSVCD - XVCD - Xvid - Y/C - YUV - Zones DVD
Dernière édition par lauden le Dim 03 Jan, 2010 14:50, édité 43 fois.
lauden
Administrateur
Administrateur
 
Messages: 6893
Inscription: 12 Nov 2006

CBR

Messagepar lauden » Dim 29 Avr, 2007 19:06

CBR

Acronyme de : Constant Bit Rate

Traduction : Débit Constant

Définition :

Lors de l'encodage d'une séquence vidéo ou une piste audio, le débit ne varie pas. Il reste constant quelle que soit la complexité de l'information à encoder. Cette technique permet de déterminer facilement l'espace disque nécessaire.

C'est une des caractéristiques du MPEG-1 et 2.
Dernière édition par lauden le Mar 08 Mai, 2007 10:17, édité 2 fois.
lauden
Administrateur
Administrateur
 
Messages: 6893
Inscription: 12 Nov 2006

Messagepar lauden » Dim 29 Avr, 2007 19:08

AC3 ou Dolby Digital

Acronyme de : Audio Coding 3

Traduction : 3ème génération de l'algorithme de codage audio de chez Dolby

Définitions :

- 1 - Extension d'un nom de fichier contenant des données audio au format Dolby digital.

- 2 - L'AC3 ou Dolby digital, anciennement appelé Dolby AC3 est le format le plus utilisé pour le son des DVD. C'est un système de codage numérique avec compression de données audio qui utilise les limites de perception de l'oreille pour compresser efficacement un signal et de restituer le son sur 6 canaux indépendants (5.1).

5 canaux restituent les sons de 20 Hz à 20 kHz
- 2 canaux stéréo avant
- 1 canal central (dialogues)
- 2 canaux stéréo arrière (effet surround)
1 canal optionnel, appelé canal LFE (Low Frequency Effect) pour le renforcement des sons graves compris entre 3 et 120 Hz. Ce canal doit être relié à un caisson de graves (Subwoofer)

Le débit (bitrate) peut atteindre 448 kbps (Kilo bit par seconde).

Il existe plusieurs versions, la 1.0 (mono) très rare, la 2.0 (stéréo), la 5.1 (surround) et la 7.1 (7 canaux pour les enceintes et 1 canal de basse).

Ce système lancé dès 1987 aux Etats-Unis, est d'abord apparu au cinéma avec le film Batman Returns. Puis en 1995 a été inclus aux laserdiscs True Lies et Danger Immédiat en version NTSC. Ce n'est qu'à partir de 1997-1998 que l'AC3 est apparu sur les DVD en Europe.

Pour aller plus loin :

Qu'est-ce que le Dolby digital (PDF 342 ko) : http://www.dolby.com/international/fran ... ma.fre.pdf
FAQ sur le Dolby Digital (PDF 614 ko) : http://www.dolby.com/international/fran ... aq.fre.pdf
Caractéristiques techniques (PDF 135 ko) : http://www.dolby.com/international/fran ... er.fre.pdf
Dernière édition par lauden le Dim 29 Avr, 2007 19:10, édité 1 fois.
lauden
Administrateur
Administrateur
 
Messages: 6893
Inscription: 12 Nov 2006

Messagepar lauden » Dim 29 Avr, 2007 19:12

AVS

Extension du nom d'un fichier texte contenant un script Avisynth
lauden
Administrateur
Administrateur
 
Messages: 6893
Inscription: 12 Nov 2006

Messagepar lauden » Dim 29 Avr, 2007 19:16

Codec

Acronyme de : Codeur Decodeur

Ça marche aussi avec :

- Compression / Decompression
- Coder / Decoder
- Compresseur / Décompresseur

Définition :

C'est un élément logiciel (*.Dll, *.ax, ...) ou matériel (circuit électronique) qui fournit au système d'exploitation la capacité d'accéder à un format audio ou vidéo compressé spécifique en lecture et en écriture.

Pour encoder un film dans un format spécifique, il est indispensable d'installer le codec adéquat, alors qu'en lecture un filtre peut suffire.

Les principaux codec sont :

DivX, Xvid, VPx, RVx, x264, Indeo, Cinepack, ... pour la vidéo
MP2, MP3, AAC, RAx, ... pour l'audio
lauden
Administrateur
Administrateur
 
Messages: 6893
Inscription: 12 Nov 2006

Messagepar lauden » Dim 29 Avr, 2007 19:17

Compression

Définition :

La compression est la tâche effectuée par le codec qui consiste à réduire en altérant ou non les données numériques (audio et/ou vidéo) contenues sur un media.

Dans le cas d'une compression sans pertes (lossless) les informations identiques sont regroupées.

Par exemple :

Si une image comporte 1000 points rouges, il sera plus judicieux de coder "Il y a 1000 points rouges qui se suivent" plutot que de coder 1000 fois "Il y a un point rouge"

Dans le cas d'une compression "dégradante" l'analyse d'une séquence d'images par le codec permet de ne retenir que les différences (spatiales et temporelles) entre l'image-clé (keyframe) qui est encodée intégralement et chaque image. C'est cette différence qui va être codée et permettre ainsi la réduction de la taille du fichier final.

Il y a d'autres méthodes de compression, notamment la "prédiction du mouvement" mais qui dégrade très fortement l'image surtout dans les séquences rapides.
Dernière édition par lauden le Lun 26 Aoû, 2013 20:02, édité 1 fois.
lauden
Administrateur
Administrateur
 
Messages: 6893
Inscription: 12 Nov 2006

Messagepar lauden » Dim 29 Avr, 2007 19:18

Décompression

Définition :

La décompression est la tâche effectuée par le codec ou un filtre de lecture qui consiste à reconstituer l'information audio et/ou vidéo préalablement codée pour en permettre la lecture.
Dernière édition par lauden le Lun 30 Avr, 2007 18:13, édité 1 fois.
lauden
Administrateur
Administrateur
 
Messages: 6893
Inscription: 12 Nov 2006

Messagepar lauden » Dim 29 Avr, 2007 19:20

VBR

Acronyme de : Variable Bit Rate

Traduction : Débit Variable

Définition :

Opposée à CBR, cette méthode d'encodage (audio ou vidéo) permet d'adapter le débit (ou le taux de compression) à la complexité de la scène ou du signal à compresser. C'est cette technique qui est utilisée pour le codage MPEG2 (DVD, SVCD, ...) où le débit des données vidéo peut varier de 1,5 à 9,8 Mbit/s.
lauden
Administrateur
Administrateur
 
Messages: 6893
Inscription: 12 Nov 2006

Messagepar lauden » Dim 29 Avr, 2007 19:21

Image-clé

Traduction : Keyframe

Définition :

Une image-clé est une image qui contient toutes les informations nécessaires à son affichage. C'est une image complète qui va servir de référence pour la reconstruction des images partielles de la séquence.

Si elles rendent plus précise la lecture d'une vidéo, les images-clés alourdissent le fichier final.
lauden
Administrateur
Administrateur
 
Messages: 6893
Inscription: 12 Nov 2006

Messagepar lauden » Dim 29 Avr, 2007 19:22

MP3

Définition :

MP3 est l'extension des fichiers au format : MPEG-1 layer 3.

Ce format a été créé par l'institut Fraunhofer en Allemagne à la fin des années 80. L'algorithme de compression élimine les fréquences que l'oreille humaine ne peut entendre permettant de réduire par 10 la taille d'un fichier sonore (WAV).
lauden
Administrateur
Administrateur
 
Messages: 6893
Inscription: 12 Nov 2006

Messagepar lauden » Dim 29 Avr, 2007 19:22

MP3 pro

Définition :

Ce format est apparu au début des années 2000 gràce au partenariat de 3 sociétés : Thomson, l'Institut Fraunhofer et la société suédoise Coding Technologies.
Cette dernière est spécialisée dans les systèmes d'assistances aux malentendants dont le principe repose sur la duplication à une fréquence supérieure, des parties de grande qualité du bas de la plage de fréquences d'un fichier sonore.

Cette technologie associée à celle de l'Institut Fraunhofer pour le MP3 permet de diviser par 22 la taille d'un fichier sonore.
lauden
Administrateur
Administrateur
 
Messages: 6893
Inscription: 12 Nov 2006

Messagepar lauden » Dim 29 Avr, 2007 19:25

Bitrate

Définition :

Le bitrate c'est l'espace disque (exprimé en kilo bit) nécessaire pour coder une seconde de vidéo ou de son. (abréviation : kbps)

Le bitrate vidéo dépend de trois facteurs :

1 - La durée du film
2 - La taille désirée du fichier
3 - Le bitrate audio

Le soft calcule en fait une valeur moyenne du bitrate. Cette valeur va évoluer en + ou en - en fonction de la complexité de l'image à encoder. Ce travail est effectué par le codec durant la première passe.

On peut encore améliorer le bitrate vidéo en surcompressant le générique de fin ou en réduisant le bitrate audio.

Par contre à bitrate égaux les qualités finales ne seront pas nécessairement égales, car un autre facteur intervient; la compressibilité.

Exemples de calculs :

br = bitrate
d = durée du film en secondes
t = taille du fichier obtenu

- Pour calculer t par rapport à un br voulu

t = ( br x d x 1000¹ ) ÷ ( 1024 x 1024² x 8 )

¹ - 1000 pour les kilobit
² - 2 x 1024 pour passer des octets au Mo


- Pour calculer le br par rapport à t

br = ( t x 1024 x 1024 x 8 ) ÷ ( d x 1000 )


- Pour calculer le poids de la bande son

C'est la même formule que pour la vidéo, le bitrate étant égal à 64, 96, 112, 128, etc.
lauden
Administrateur
Administrateur
 
Messages: 6893
Inscription: 12 Nov 2006

Messagepar lauden » Dim 29 Avr, 2007 19:28

Démultiplexer, (demuxer en argot)

Définition :

Opération consistant à séparer, en les copiant dans des fichiers différents, les différents flux (audio, vidéo) d'un film.
lauden
Administrateur
Administrateur
 
Messages: 6893
Inscription: 12 Nov 2006

Messagepar lauden » Dim 29 Avr, 2007 19:30

Multiplexer, (Muxer en argot)

Définition :

C'est l'opération qui permet de combiner plusieurs flux vidéo et/ou audio provenant de fichiers séparés en un seul.
lauden
Administrateur
Administrateur
 
Messages: 6893
Inscription: 12 Nov 2006

Messagepar lauden » Dim 29 Avr, 2007 19:31

Compressibilité

Définition :

C'est la capacité de compression d'une séquence vidéo. Cette donnée est spécifique à chaque film.

Elle est influencée par différents facteurs, notamment :

- Le codec vidéo
- La taille du fichier
- La résolution
- Le framerate (FPS)
- Le nombre de mouvements, plus il y aura de séquences rapides et moins le film sera compressible
- Le nombre de changements de scène détectés par le codec. (introduction d'une image-clé)
- Certaines fonctions contenues dans un script AVS
- etc

en fonction de sa compressibilité un film de 3 heures pourra être contenu sur un seul CD avec une bonne qualité, alors qu'un autre de 90 minutes sur un CD aura une mauvaise qualité d'image.
lauden
Administrateur
Administrateur
 
Messages: 6893
Inscription: 12 Nov 2006

Messagepar lauden » Dim 29 Avr, 2007 19:32

Entrelacement

Traduction : Interlace

Définition :

Cette technique est issue de la diffusion des signaux vidéo par voie hertzienne dont la bande passante est plus limitée. Elle a aussi pour effet d'éliminer le scintillement.

Elle consiste à diviser l'image en 2 trames, 1 trame pour les lignes impaires (ou trame supérieure) et 1 trame pour les lignes paires (ou trame inférieure), puis de les afficher en les entrelaçant. La seconde trame étant affichée avec un décalage d'un 50e de seconde en PAL ou d'un 60e de seconde en NTSC. C'est la persistance de la trame précédente dans l'oeil qui donne l'illusion de voir des images complètes. Un léger lignage horizontal reste perceptible, car l'oeil et le cerveau ne se laissent pas berner si facilement.

Lors de l'enregistrement, une caméra PAL va enregistrer 50 trames pour 1 seconde de film et chaque trame va représenter 1/50e de l'action. Dans le cas de scènes rapides, la trame inférieure sera très légrement différente de la trame supérieure ce qui va occasionner cet effet de peigne (fines bandes noires ou blanches qui apparaissent pendant les mouvements) lors de la conversion vidéo.
lauden
Administrateur
Administrateur
 
Messages: 6893
Inscription: 12 Nov 2006

Messagepar lauden » Dim 29 Avr, 2007 19:33

Désentrelacement

Traduction : Desinterlace

Définition :

Le désentrelacement est la technique qui consiste à reconstituer une image s'affichant sur un écran progressif (moniteurs d'ordinateur, rétroprojecteurs, ...) à partir de 2 trames entrelacées.

Différentes méthodes sont utilisées, notamment l'utilisation de filtres (ex. Decomb) ou d'applications externes comme DScaler par exemple.

L'utilité principale de cette technique est d'éliminer les fines bandes noires ou blanches qui apparaissent pendant les mouvements rapides.

C'est un procédé destructif, qu'il ne faut utiliser que lorsque c'est nécessaire.
Dernière édition par lauden le Dim 29 Avr, 2007 19:35, édité 1 fois.
lauden
Administrateur
Administrateur
 
Messages: 6893
Inscription: 12 Nov 2006

Messagepar lauden » Dim 29 Avr, 2007 19:34

Affichage progessif


Définition :

C'est le mode d'affichage des moniteurs, des rétroprojecteurs, des écrans LCD (ACL), des écrans plasma (PDP), ...

Il consiste à afficher l'image intégralement, ligne par ligne , au rythme de 25 images par seconde en PAL (30 en NTSC). L'élimination de l'effet de lignage permet d'obtenir une image de meilleure qualité.

Les DVD ou VHS sont le plus souvent en affichage progressif car ils ont été créés à partir de sources progressives (pellicules de cinéma, ...).

Les nouvelles générations des moyens d'enregistrement (caméra, camescope, ...) utilisent cette technologie de "l'image progressive"au détriment de la technique de "l'image entrelacée".
lauden
Administrateur
Administrateur
 
Messages: 6893
Inscription: 12 Nov 2006

Messagepar lauden » Dim 29 Avr, 2007 19:36

DTS

Acronyme de : Digital Theater Systems


Définition :

C'est le format sonore concurrent du Dolby Digital, mis au point par Digital Theater Systems (d'où l'acronyme DTS) pour les salles de cinéma Universal.

Il diffère du dolby digital par un son moins compressé (1411 kbps) donc logiquement de meilleure qualité (meilleure séparation des canaux, une meilleure résolution des timbres et des basses plus définies. Avec pour inconvénient d'occuper beaucoup plus de place sur le DVD.

Il nécessite un lecteur plus performant (puissant).

Pour aller plus loin :

http://www.homecine.com/codage/dts.php
lauden
Administrateur
Administrateur
 
Messages: 6893
Inscription: 12 Nov 2006

Messagepar lauden » Lun 30 Avr, 2007 12:58

DTS-ES

Acronyme de : Digital Theater Systems - Enhanced Surround

Définition :

Evolution du DTS qui intègre une voie centrale arrière. (comme le Dolby Digital EX ou du THX EX).

"Cette voie centrale ne représente pas un canal supplémentaire encodé numériquement, mais reprend le procédé analogique de déphasage entre les voies arrières existantes sur les systèmes actuels pour recréer une voie centrale arrière. Pour bénéficier de cette voie arrière, il faut que le support soit encodé avec le procédé en question. Le procédé THX conseille l'usage d'une nouvelle paire d'enceintes bipolaires en fond de salle. Pour bénéficier de cette voie arrière supplémentaire, il faut que le support soit encodé avec cette option"
lauden
Administrateur
Administrateur
 
Messages: 6893
Inscription: 12 Nov 2006

Messagepar lauden » Lun 30 Avr, 2007 12:59

PCM

Acronyme de : Pulse Code Modulation

Traduction : Codage des pulsations modulées

Définition :


Dans ce système de codage, le son est codé numériquement sans compression. Utilisé pour certains DVD (notamment les concerts), les CD-audio, les laserdiscs, ...
lauden
Administrateur
Administrateur
 
Messages: 6893
Inscription: 12 Nov 2006

Messagepar lauden » Lun 30 Avr, 2007 13:00

LPCM

Acronyme de : Linear Pulse Code Modulation

Définition :

Evolution et amélioration du PCM , c'est aussi un format sonore non compressé. Il peut contenir jusqu'à 8 canaux. Le signal est numérisé à une fréquence d'échantillonnage de 48 ou 96 Khz sur 16, 20 ou 24 bits (44,1 Khz sur 16 bits pour le PCM).

C'est le format utilisé pour le DVD-audio et sur certains DVD-vidéo.
lauden
Administrateur
Administrateur
 
Messages: 6893
Inscription: 12 Nov 2006

Messagepar lauden » Lun 30 Avr, 2007 14:14

Quantizer

Définition :

En MPEG, pour compresser une image on utilise la redondance spatiale. L'image est divisée en macroblocs sur lesquels sont appliqués une DCT Discrete Cosine Transform.

Les quantizer sont des coefficients de simplification (de 1 à 31) de la matrice résultante. Plus la valeur est grande, plus la simplification de la matrice sera importante et la perte de détails importante.
lauden
Administrateur
Administrateur
 
Messages: 6893
Inscription: 12 Nov 2006

Messagepar lauden » Lun 30 Avr, 2007 14:15

DCT

Acronyme de : Discrete Cosine Transform

Définition :

Technique de compression JPEG, reprise en vidéo pour transformer les informations sur chaque pixel en informations sur la variation entre chaque pixel => transformation en fréquence.

On va découper l'image en macroblocs de 16 x 16 pixels puis en blocs de 8 x 8 pixels sur lesquels on applique l'algorithme mathématique de transformation.

L'information sur l'image va se trouver concentrée dans un nombre réduit de coefficients fréquentiels. On va alors distinguer les valeurs les plus élevées, hautes fréquences (coefficients AC) qui correspondent aux contours de l'image et les valeurs faibles ou nulles, basses fréquences (coefficient DC) qui correspondent aux textures.

L'oeil humain étant moins sensible aux variations des basses fréquences qu'aux variations des hautes fréquences, les premières seront codées sur peu de bit. De même les nombres à virgule seront transformés en valeurs entières, moins gourmandes en mémoire et sans incidence sur la perte d'information.
lauden
Administrateur
Administrateur
 
Messages: 6893
Inscription: 12 Nov 2006

Messagepar lauden » Lun 30 Avr, 2007 14:16

Chrominance

Définition :


C'est le signal qui transporte les informations sur la couleur. Il est composé de la teinte et de la saturation.

Dans la représentation YUV :
- Le U représente la Chrominance rouge
- Le V représente la Chrominance bleue
lauden
Administrateur
Administrateur
 
Messages: 6893
Inscription: 12 Nov 2006

Suivante

Retourner vers Glossaire vidéo

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 0 invités